Compte rendu de la Réunion Publique de Trevoux du 15 octobre 2019

La réunion à Trévoux mardi 15 octobre a rassemblé 150 personnes, provenant de Trévoux, Reyrieux, Massieux, dont des riverains inquiets, principalement, mais aussi de Genay et quelques villages autour de Trévoux.
Alexandre Nanchi, conseiller régional de l’Ain, préside et introduit. Une animatrice est là pour faire les liaisons. Il est entouré de Philippe GAMON, directeur des transports à la région (qui habite Trévoux d’ailleurs), et deux dames responsables du projet au sein du service transports. Deux conseillères régionales du Val de Saône en tribune également.
Introduction sur la volonté de la région de desservir le Val de Saône avec un TCSP, et sur le choix du BHNS, justifié notamment par coût d’investissement, coût d’exploitation moindre « de 30% »  et évite la rupture de charge à Sathonay.
Puis une présentation du projet, calquée sur le document de concertation, puis débat, annoncé autour des 3 thèmes annoncés sur la plate-forme en ligne, mais en réalité il n’y a pas eu de découpage et les questions ont été multiples, sur tous sujets. L’animatrice les prend par groupe de 3 puis réponses.
Durée de la réunion: 2h30.
La tonalité générale moyenne sur le projet: outre plusieurs interventions de riverains s’inquiétant des nuisances, plusieurs intervenants interrogatifs sur le temps de trajet d’une heure, non compétitif.
Je suis (président du CTVS M. Raymond) intervenu une première fois au nom du CTVS dès le début pour insister:
sur la nécessité d’être attractif pour augmenter le nombre de voyageurs, ce qui suppose de diminuer la durée du trajet et d’assurer la régularité. D’où questionnement sur la nécessité de sites propres à partir de Sathonay jusqu’à Caluire, et du pont Poincaré jusqu’à la Part-Dieu.
Réponse: 80% du trajet en site propre, et le Sytral obligé de travailler sur cette question… Temps de parcours Trévoux Sathonay = 30 mn, et Sathonay Part-Dieu = 28 mn.
Débat ensuite, certains demandant de supprimer les arrêts sur Rillieux, Caluire… pour réduire la durée
J’ai demandé qu’il y ait une correspondance à Sathonay avec le TER Bourg Lyon pour aller plus vite à la Part-Dieu (7 à 8 mn)  (mais ça enlève l’intérêt du BHNS au regard du tram train …)
Deuxième intervention sur le caractère indispensable d’un TCSP sur Lyon Trévoux et sur  l’impératif de raccourcir le calendrier en demandant 3 ans au lieu de 5 ans, du fait de l’urgence sanitaire liée à la pollution de l’air (B.Grison, président de la CCDSV, m’avait tendu la perche en évoquant une réunion le matin à la préfecture de Lyon sur les pollutions et les maladies/ décès= 48 000 morts anticipées en France) et de l’urgence climatique.
Réponse: de Nanchi : « nous travaillons en temps masqué et les délais de procédures (déclassement de la voie ferrée, enquête publique sur projet…) rendent un délai de 3 ans impossible. Mais si nous pouvons gagner qq mois, nous le ferons… »    Il faut insister dans les autres réunions et sur le site.
Autres sujets abordés:
L’aménagement de la voie et les croisements: Réponse: Peu de difficultés prévisibles en Trévous et Sathonay… (j’ai appris par ailleurs qu’ils envisageaient sur Trévoux de raser la digue.. et ailleurs? avantage= élargir la plate-forme et supprimer un pont à Trévoux, mais ça rajoute un carrefour, et attention à la zone inondable, le tracé actuel étant hors crue de 1840) Pour le C2,  il y a 50% à double sens, et 30% en sens unique, le reste hors site propre.
Le caractère écologique? La région veut des bus propres? Nanchi a évoqué le BHNS d’Aix, électrique, et rechargé à son terminus (mais 10 km seulement, pas 28 km), ou l’hydrogène sur laquelle la région veut avancer (question à poser: le coût du bus? 3 fois parait-il, et la technique de production de l’hydrogène, à 95% par énergies fossiles actuellement)
– Piste cyclable le long du bus? autour des stations? On a commandé une étude pour voir où c’était possible. Pour le reste la région a voté en juin des contrats de mobilité verte pour les gares, et ici dans l’Ain, il y a un chapitre pour cela dans le contrat Dombes.
Vélos dans les bus ou accrochés derrière? Non, pas possible   Remarque: Il a été dit b »bus simple » à un moment  et non articulé….
Rabattement par les transports collectifs sur les stations, maillage de chemins piétons, de pistes cyclables
Les nuisances sonores et particules des bus?  énergie propre et bruit faible, mais si besoin des protections seront faites
Stations supplémentaires à Trévoux pour desservir le centre et l’ouest de la ville (beaucoup d’habitants, lycée…) , ce qui ne change pas le temps de base Trévoux Lyon, et l’allonge uniquement pour ceux qui en ont besoin.
Voilà pour les grandes lignes. Il faut massivement aller sur la plate-forme, dans les mairies…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *